L’hiver : on mise sur la luminothérapie !

Parfois l’hiver peut sembler long, surtout pour les personnes n’ayant pas la chance de vivre sous les tropiques. Avec le manque de lumière, le froid, la grisaille, ajouté à la crise du coronavirus, le moral prend un coup. Heureusement, il y a une solution : la luminothérapie pendant l’hiver. Il s’agit de s’exposer pendant quelques minutes chaque jour à une lampe spéciale minant les rayons du soleil. Cette pratique est réputée pour améliorer le sommeil, prévenir la dépression saisonnière ou encore stabiliser l’humeur. Cantonnés à l’hôpital pendant longtemps, les appareils de luminothérapie sont maintenant accessibles au public.

La luminothérapie : à quoi ça sert ?

La luminothérapie sert en premier lieu pour remédier au TAS ou Trouble affectif saisonnier, plus communément connu sous le nom de « déprime saisonnière ». C’est un type de dépression en lien avec la quantité de lumière qu’une personne absorbe. Depuis 1984, les liens entre dépression et lumière sont établis. En effet, le manque de lumière chez une personne affecte ses rythmes biologiques et son humeur. Or, en hiver, les journées sont très courtes et seulement quelques heures de soleil sont disponibles que l’on perd au travail. Cela entraîne des symptômes dépressifs tels que le manque de motivation, l’irritabilité, la fatigue… voire la tristesse. La luminothérapie ou l’utilisation quotidienne d’une lampe spéciale pendant au moins 30 minutes pourrait être un traitement efficace contre ces troubles.

La luminothérapie, une cure de lumière

La luminothérapie est donc une cure de lumière destinée à composer le déficit en lumière chez une personne. Son objectif, c’est le bien-être global. Le principe de la luminothérapie pendant l’hiver est très simple : si le corps d’une personne est un peu perturbé à cause de la faible luminosité hivernale, elle n’aura qu’à la compenser par un éclairage synthétique. Ainsi, la luminothérapie utilise des lampes qui peuvent recréer une intensité semblable à la lueur du jour. Il existe plusieurs lux de lumière qui offrent un effet semblable à une journée passée au soleil… Vraiment de quoi recharger de l’énergie afin de survivre pendant la période hivernale.

La luminothérapie, pour prévenir et soigner les conséquences de l’hiver

La luminothérapie ne soigne pas seulement les maux de l’hiver, elle peut également être pratiquée en tant que traitement préventif. Il est conseillé de faire une séance de luminothérapie bien avant l’apparition des premiers symptômes. Cela permet d’éviter les troubles de l’hiver. Il faut aussi respecter la durée et ne pas rester trop longtemps sous la lumière synthétique. Seulement quelques minutes par jour suffisent pour compenser votre manque de lumière dû aux journées trop courtes. La luminothérapie pendant l’hiver est aussi très efficace pour réguler un sommeil perturbé.

Alimentation : pourquoi ne faut-il pas sauter le petit déjeuner ?
Quelques recettes maison de smoothies pour une bonne santé